L’air intérieur est souvent de plus piètre qualité que l’air extérieur. izf, shutterstock

Retour sur… un podcast pour décrypter l’actualité avec les expert·e·s.

Aérons, aérons ! La consigne est claire : entre diverses molécules néfastes pour la santé, particules, moisissures et virus, l’air à l’intérieur est en général de plus piètre qualité que l’air extérieur.

Face à ce problème, on peut aussi mieux comprendre les sources de pollution à l’intérieur, pour mieux les éviter. On fait le point avec Souad Bouallala-Selmi, référente qualité de l’air intérieur à l’ADEME (Agence de la Transition Écologique).

Des sources de pollution de l’air intérieur. Les matériaux, en vert ; les occupants et leurs activités en bleu et les équipements mal entretenus en rose.
ADEME, guide « Un air sain chez soi », Author provided

Pour aller plus loin, vous pourrez consulter :

le guide de l’ADEME « Un air sain chez soi »,

l’étude sur l’« Exposition des citadins aux polluants atmosphériques au cours de leurs déplacements dans l’agglomération parisienne – nouvelle évaluation dix ans » publiée par Primequal, un programme de recherche auquel l’ADEME prend part.

Conception, Elsa Couderc. Production, Romain Pollet.

The post Comment respirer un air sain à l’intérieur ? first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu